• Albums échos

    L’ALBUM ECHO

     
    La démarche :

     - état des lieux :
     
    Tout d’abord, il est indispensable de faire un état des lieux des compétences langagières des enfants en début d’année scolaire.

     
    Par exemple :
     
    ¤ En PS, l’enseignant rejoint le coin « poupées » au moment de l’accueil ; il entre en interaction avec un enfant dont il transcrit tous les propos dans leur intégralité sans ne rien modifier.
    ¤ Avec les MS et les GS, l’enseignant enregistre l’enfant en train de produire un récit (cf. raconter une histoire, etc.) puis il transcrit fidèlement les propos recueillis.

     Faire cet état des lieux nécessite du temps et, on peut l’envisager sur la durée du premier trimestre scolaire.

     

    Evaluations langagières:

     
    ► MODE DE PASSATION : INDIVIDUEL

    ►RÉFLÉCHIR AUX CONDITIONS D’ORGANISATION À METTRE EN PLACE DANS LA CLASSE

    ►ENVISAGER LE TEMPS QU’IL VA FALLOIR Y CONSACRER

    ► ANALYSER LES PRODUCTIONS LANGAGIÈRES RECUEILLES

    ► DÉTERMINER LES ENFANTS À AIDER PRIORITAIREMENT

    ► CHOISIR LE DISPOSITIF ADAPTÉ POUR AIDER AU MIEUX L’ENFANT À PROGRESSER

     
    - analyse :

     A l'issue de l’état des lieux on procède à l’analyse via des grilles.
     
    -   première colonne :rubrique UTILISE et plusieurs champs : les PRONOMS, les PREPOSITIONS, les TEMPS, les COMPLEXITES.
    -    deuxième colonne: rubrique NOM
    -    colonnes suivantes rubrique date d’observation ;

     Il s’agit d’analyser les productions langagières obtenues à la lumière des grilles de programmations syntaxiques. Ce travail va permettre de repérer les enfants qui ont effectivement besoin d’un soutien spécifique.

     

    Réalisation / Utilisation de l’album écho:

     
    Ce sont des albums réalisés à partir de 5 ou 6 photographies bien cadrées des enfants. Faire verbaliser et noter ce qui est dit par les élèves en découvrant les photos. Prendre le temps d’étudier ce qui a été dit en pensant aux feedback qui pourraient être proposés aux enfants pour complexifier, introduire des pronoms et permettre l’appropriation des temps. Fabriquer l’album avec les photos et les feed back proposés. Ces albums sont réutilisés en classe à la demande et changés quand les enfants maîtrisent le texte et sont capables de le présenter  à  d’autres.  Il  est  intéressant  de  filmer  les  prestations  pour  permettre  aux  enfants  de  prendre conscience de leur capacité à parler devant un groupe.

     Les albums-échos de première personne : construits à partir de photos de moments de classe où l'enfant est en action, et qui le font le plus réagir (motricité, recettes, coins jeux, visite d'une ferme pédagogique…). A partir d’une présentation des photos, l’enseignant va noter ou enregistrer les paroles de l’élève. Ensuite, il fera une sélection des photos (veiller à ne pas mettre trop de photos) en choisissant les photos qui suscitent le plus de réaction (quantité de paroles). Le texte, légèrement complexifié en interaction adulte/enfant est ajouté sous chaque photo.

     
    Les albums-échos de troisième personne : l'enfant n'est plus seul sur la photo. N'importe quel élève dans la classe peut raconter l'album (Comment fait-on les crêpes ? A la piscine…).

     
    Le texte de ces albums-échos n'a rien à voir avec les textes de dictée à l'adulte, dans lesquels on va travailler le passage de la langue orale à la langue écrite.

    L’album-écho est une trace écrite, un oral noté, qui va permettre de retrouver un « feed-back » plus efficace,

    dans le but de faire progresser, de complexifier la parole de l'enfant. La logique voudrait qu'on y mette des guillemets, ou que l'on inscrive le texte dans une bulle.

     

    Exemple de réalisation en PS

    En section de petits, à l’issue des évaluations de début d’année, l’enseignant va s’attacher à un, deux voire trois enfants.

     
    Il va prendre en photo chacun d’eux : on verra, par exemple, l’enfant en train de marcher sur la poutre, de faire avancer un camion, etc.

    Puis, en situation duelle (cf. accueil du matin, lever de sieste, etc.), l’enseignant va amener l’enfant à s’exprimer :

     
    E (*) : Tu te rappelles ? Regarde ! Qu’est-ce que tu fais ?

    e (*) : i mange

    * E : enseignant – e : enfant

     
    L’enseignant va ensuite préparer l’album écho proprement dit :

    -             le support ;

    -             la page sur laquelle est collée la photo ;

    -             l’énoncé écrit correspondant sous la photo.

     
    L’énoncé figurant sous la photo correspond à un énoncé situé dans la zone proche de développement ; il est pratiquement sûr que l’enfant va pouvoir se l’approprier.   Dans l’exemple précédent, l’enfant a dit :

     i mange

     
    l’enseignant écrit :

     
    je mange

     

     
    Conclusion :


    Le dispositif ALBUM ECHO est un dispositif efficace, particulièrement adapté à la résolution des difficultés langagières des enfants.

    Cependant, sa mise en place ne va pas de soi : elle nécessite d’avoir recours à des ressources humaines au sein de la classe et demande un fort investissement de la part de l’enseignant.

    C’est pourquoi il paraît raisonnable de proposer ce dispositif aux enfants qu’on a identifiés en grandes difficultés langagières.

     

    Bibliographie

    BOISSEAU, Philippe. Enseigner la langue orale en maternelle.

    Ce livre constitue une synthèse des ouvrages publiés par l'auteur au CRDP de Haute-Normandie : Pédagogie du langage pour les 3 ans, pour les 4 ans. Il a été spécialement conçu pour présenter de façon succinte, et à un public plus large, les principaux outils de cette approche et les concepts psycholinguistiques qui l'éclairent.
    L'auteur défend l'idée que l'école maternelle peut et doit être plus volontariste dans la pédagogie du langage oral. Il insiste sur les trois dimensions déterminantes de ce développement: la syntaxe, le vocabulaire et l'articulation.

    CRDP de l'académie de Versailles/Retz, collection Comment faire ? 2005, 304 pages, 19€

    Réf. 7805BF22

    BOISSEAU, Philippe. Introduction à la pédagogie du langage : maternelle, soutien et rééducation cycle 2. Tome 1. Rouen : CRDP de Haute-Normandie, 1996. 325 p.

    BOISSEAU, Philippe. Introduction à la pédagogie du langage : maternelle, soutien et rééducation cycle 2. Tome 2. Rouen : CRDP de Haute-Normandie, 1997. 228 p.

    BOISSEAU, Philippe. Introduction à la pédagogie du langage : maternelle, version abrégée. Mont-Saint-Aignan : CRDP de Haute-Normandie, 2001. 182 p.

     BOISSEAU, Philippe. Pédagogie du langage pour les 3 ans au CRDP de Haute-Normandie.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :