• Evaluation positive

    Les programmes 2015 redéfinissent notre école comme bienveillante.

    et l'école ne peut être bienveillante sans une évaluation positive !

    Rappel des programmes:

    L’évaluation constitue un outil de régulation dans l’activité professionnelle des enseignants ; elle n’est pas un instrument de prédiction ni de sélection. Elle repose sur une observation attentive et une interprétation de ce que chaque enfant dit ou fait. Chaque enseignant s’attache à mettre en valeur, au-delà du résultat obtenu, le cheminement de l’enfant et les progrès qu’il fait par rapport à lui-même. Il permet à chacun d’identifier ses réussites, d’en garder des traces, de percevoir leur évolution. Il est attentif à ce que l’enfant peut faire seul, avec son soutien (ce que l’enfant réalise alors anticipe souvent sur ce qu’il fera seul dans un avenir proche) ou avec celui des autres enfants. Il tient compte des différences d’âge et de maturité au sein d’une même classe. 

    Adaptée aux spécificités de l’école maternelle, l’évaluation est mise en œuvre selon des modalités définies au sein de l’école. Les enseignants rendent explicites pour les parents les démarches, les attendus et les modalités d'évaluation propres à l'école maternelle.  

    Qu’est-ce que  l’évaluation positive ? 

    L’enseignant change de posture en étant d’abord un observateur éclairé des enfants de sa classe, considérant chacun avec ses points forts et ses points de progrès.  

     C’est par l’identification de ses réussites que l’enfant  renforcera sa confiance en lui, aura envie de poursuivre ses efforts et comprendra l’intérêt de venir à l’école. Ce qu’il  faut cultiver, c’est : « Qu’est ce que tu sais faire ? Qu’est ce que tu as appris ? »  Partir de l’enfant, considérer qu’il arrive à l’école avec des savoirs et des savoir- faire, et le conduire au plus loin de ce que l’école peut faire, sans oublier que l’enfant continue à développer des savoirs et des savoir-faire en dehors de l’école, que l’évaluation à  l’école peut révéler.

     Ce mode d’évaluation  participative repousse l’évaluation normative  à un moment  où les enfants ont une maturité suffisante pour la comprendre et où elle peut avoir un sens. Il s’agit  prioritairement pour l’enseignant de suivre les progrès de  chacun, à travers l’écoute et l’observation de ce que fait ou dit l’enfant. L’évaluation est clairement formative. Aussi, il convient d’éviter l’envahissement des marques évaluatives normatives qui ne vont pas dans ce sens. C’est par le dialogue avec l’enfant sur ce qu’il sait faire, comment il a réussi à le faire, et ce qu’il doit faire pour progresser, qu’il franchira une nouvelle étape. 

    Ce qui  impose des outils nécessaires à la prise de conscience par l’enfant de ses progrès, dont le cheminement sera lisible par les parents.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :