• Evaluer

    ARTICLE EN COURS

    QU'EST-CE QU'EVALUER ?

    L'évaluation est un processus qui suppose l'élaboration d'un référent et la détermination du référé. L'évaluation peut porter sur un produit (une réalisation de l'élève) et/ou un processus (la démarche utilisée).

    Evaluer une production 

    L'évaluation scolaire met plutôt l'accent sur l'évaluation de productions réalisées par les élèves, en fonction de consignes, en vue de se prononcer sur le développement de compétences visées.

     Le référent comprend alors l'identification de la/les compétence/s visée/s et les qualités ou critères de réussite du produit attendu, résultant d'une tâche prescrite, et témoignant de la mise en œuvre de cette/ces compétence/s.

     

    Les critères qui définissent l'attendu ou critères de réussite sont fonction du type de tâche prescrite. Ils ressortent de quelques grandes catégories :

    - conformité aux consignes, exactitude des résultats / des calculs, des informations utilisées ... /

    - complétude des informations fournies, des réponses apportées... ;

    - cohérence d'une argumentation, d'un raisonnement... ; (réfléchir à comment les observer ?)

    - pertinence d'une explication, des idées développées, des exemples fournis, des choix d'arguments / d'informations / de modèles utilisés, de la problématique, de l'organisation... ;

    - communicabilité de l'expression

    - correction de la syntaxe de l'orthographe, concision de l'expression, lisibilité de l'écriture et de la présentation- ;

     Les critères de la production attendue sont choisis et hiérarchisés en fonction des compétences visées et du moment de l'évaluation dans la séquence d'enseignement-apprentissage.

     Il faut le plus souvent croiser plusieurs indicateurs pour se prononcer sur une dimension de la production, comme on croisera plusieurs critères pour se prononcer sur la qualité globale de la production.

    Par exemple, pour juger de la fidélité d'un résumé par rapport au texte de base, on regardera si le nombre d'idées ou d'événements repris dans le résumé correspond au nombre d'idées du texte à résumer, si la structure choisie pour le résumé et les marques d'énonciation utilisées sont les mêmes que celles du texte de base… Pour juger de sa pertinence, on regardera si les informations / idées / événements repris sont ceux qui sont essentiels dans le texte de base, si les marques d'énonciation correspondent à la fonction du résumé (synthèse ou présentation d'un texte informatif / argumentatif / narratif).

     

    Evaluer une démarche  

    Pour évaluer une démarche, l'accent n'est pas mis sur les critères de réussite mais sur les critères de réalisation, c'est-à-dire les opérations invariantes impliquées par la réalisation de la tâche, qui ressortent d'une analyse de la tâche.

    L'ensemble de ces critères de réalisation ne se confond pas avec une méthode (dont les opérations sont ordonnées). Chaque réalisateur organise et met en œuvre les opérations en fonction de ses propres processus cognitifs.

     

     

    Evaluer l’acquisition d’un savoir, c’est:

    Tester la mémorisation et Tester la compréhension (les deux sont liés)

    Tester la capacité à utiliser ce savoir:

    À la demande de l’enseignant,

    Dans un contexte proche des situations d’apprentissage,

    Avec une aide

    Les différentes formes d’évaluation

     

    Évaluation diagnostique 

    Permet l’analyse d’une situation, des besoins, des « profils » des élèves : on corrige pour rectifier, sélectionner. Avant la préparation, cela permettra de vérifier les pré-requis nécessaires à une nouvelle notion.

    Rectifier : les évaluations vont permettre d’ajuster la progression ou la séquence d’enseignement en fonction des réponses des élèves, leurs acquis ou leurs difficultés par rapport à une notion enseignée.

    L’enseignant va donc revoir la progression sur cette notion, revenir sur des éléments non compris, prévoir des moments de différenciation, ...

    L’élève prendra alors les informations nécessaires pour comprendre ce qui est attendu. Il corrigera ses erreurs, aura une vision plus précise de ses capacités concernant les notions évaluées. Les exercices proposés portent alors surtout sur des points précis des séquences en cours. 

     

    Évaluation formative 

    Elle accompagne un apprentissage : on corrige pour rectifier, valoriser.

    Valoriser : une fois les notions abordées, généralement acquises par les élèves, le maître propose

    alors des exercices que les élèves réussissent globalement, en général ce sera sur le cahier de classe,

    celui-là même que les parents verront et apprécieront. Cela permet de conforter ses pratiques de classe, de valoriser les élèves, de montrer le travail accompli. De plus, s’appuyer sur les réussites, les acquis permettra d’avancer sur une nouvelle notion.

     

    Evaluation formatrice 

    Place de l’élève dans le processus.

     

    Lorsque les élèves ont pris connaissance des objectifs de formation mis en œuvre par les activités d'apprentissage et des critères de réussite associés, ils doivent être capables, à l'issue de chaque exercice, de s'auto évaluer en fonction de ces objectifs. L'évaluation devient alors un outil de formation pour l'élève ; on initie ainsi chez lui un comportement qui le conduit à prendre conscience de ses domaines de compétence et des difficultés à surmonter.

    « L’évaluation formative, c’est simplement le fait de prendre le pouls des élèves au travail et de pouvoir ainsi intervenir sur le moment ;…elle est une dimension de l’apprentissage : en permettant l’ajustement progressif de la démarche à l’objectif, elle est au cœur  de l’acte d’apprendre, y apporte une dynamique et en garantit l’efficacité »

     P. Meirieu    L’école, mode d’emploi

     

    Évaluation sommative 

    Permet les bilans, les décisions : on corrige pour référencer,  normaliser, sanctionner.

    Référencer, normaliser : les évaluations proposées aux élèves sont dans ce cas directement reliées aux différents points des programmes et des instructions officielles. Elles permettent de pointer les progressions, les stades atteints. Les outils utilisés peuvent alors être communs à plusieurs classes, voire « nationaux », par exemple, extraits de la banquoutils ... permettant de cibler ce qui est attendu à un moment donné. Les résultats des élèves sont quelques fois directement reportés sur le

    livret scolaire.

     Sanctionner : terme qui généralement inquiète. On ne punit pas avec une évaluation !

    Cette fonction est souvent mal interprétée : punir, condamner, sévir mais plus rarement entendue comme le fait d’entériner, de valider des acquis, des savoirs ou des compétences.

    Il s’agira de valider à un moment précis des acquis comme le baccalauréat sanctionne les études secondaires.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :