• Graphisme / Ecriture (4)

    L’aide de l’enseignant 

    Trois modèles:

    - En tenant la main de l’enfant qui voit le tracé se faire.

    - Effectué en présence de l’enfant qui voit le tracé se faire.

    - Modèle statique : préparé à l’avance.

    On peut aussi ajouter :

    Modèle sans visibilité : yeux fermé à main tenue (le geste est automatisé)

    L’enseignant va verbaliser ce qu’il fait et faire verbaliser.

     

    Développer les habiletés motrices

    Pour développer cette habileté, faut-il faire beaucoup d’activités graphiques ? Souvent ?

    L’important est de dire ce que fait la main (geste : mouvement de la main) et la trace (résultat) laissée. En effet, selon Piaget, l’action et le résultat sont confondus pour les enfants. Pour la motricité fine des doigts, coloriage (les personnages du cirque)

    En rajoutant l’horizontalité: course de zigzags qui symbolisera les bas de parasols ou toile d’un chapiteau

    Exemple : l’enfant trace un trait vertical qui monte et verbalise pourtant « un trait qui descend ». Il ne voit pas que sa parole contredit son action. Il n’a pas conscience de la motricité employée. Il faut donc le conduire à identifier le mouvement que fait sa main.

    Lorsqu’on impose le sens des tracés en écriture, Il faut faire le deuil de son apprentissage d’enfant et essayer d’aller aux sources des règles d’écriture. Au cours du temps, les pédagogues ont introduit des variations, parfois des fantaisies, or, ce qui est légitime pour nous, parce que nous l’avons appris comme ça, ne l’est pas forcément aujourd’hui au regard des règles « historiques » de l’écriture.

    Le problème des fiches est que les dessins sont stéréotypés. Or l’école est là pour ouvrirl’enfant à d’autres aspects du monde. Le recours trop systématiques aux fiches n’est pas non plus une bonne chose. Les temps de manipulation et le travail sur les compétences de base reste primordial.

     

    Exemple d’activités fréquemment proposées : repasser sur les pointillés.

    Pour l’enseignant, l’enfant devrait s’approprier la forme en suivant le tracé. Or l’enfant a pour souci principal de ne pas rater le trait qu’il doit suivre et ne s’intéresse pas à la forme en tant que telle. Par ailleurs, dans ce cas, la coordination oculo-motrice est très exigeante : l’enfant n’y arrive pas.

    En PS, l’enfant n’est pas latéralisé (donc a des difficultés à se repérer) et il n’a pas encore construit son schéma corporel. Ces deux éléments seront presque entièrement acquis au CP.

    Par conséquent, cet exercice (repasser sur les pointillés) n’est utile que pour savoir si l’enfant (en GS surtout) a acquis une bonne maîtrise gestuelle. Or cette maîtrise gestuelle se travaille en amont sur différents supports avec différents outils scripteurs

     

    Les pochettes transparentes ?

    Elle présente des avantages et des inconvénients dont il faut tenir compte.

    Une erreur actuelle est d’utiliser les pochettes transparentes et les crayons effaçables en PS. En effet, comme sur le tableau blanc, le feutre glisse et la trace s’en trouve déformée. Ce support (comme tout support glissant) est plus intéressant dès la MS, car il permet de travailler la maîtrise du geste.

    Par contre, les exercices pour muscler la main sont intéressants dès la TPS.

     

    L’évaluation

    Éléments d’observation des productions :


    - L’orientation : de gauche à droite
    - La forme des lettres
    - L’ordre des lettres
    - La permanence du choix : capitale ou cursive
    - La tenue du crayon
    - Le sens de rotation des cursives
    - La trajectoire des capitales
    - La connexion des lettres

    Dater les travaux mais surtout indiquer de quel essai il s’agit (essai n°1,N°2) et indiquer les objectifs qui ne laissent pas forcément une trace (se repérer pour commencer au bon endroit de la feuille)

     Evaluations de Banqoutils
    - « produire un tracé continu non aléatoire dans un espace donné » (EGCAGA01)
    - « maîtriser un sens de rotation et l'inverser » (EGCAGB01)
    - « reproduire des lettres en capitales d’imprimerie », « écrire son prénom en capitales et en cursive » (EGSAFA01) « maîtriser l’écriture cursive » (ECPAFB01).

     

    Progression:

    Exemple de progression PS à GS: Télécharger « Progression_ecriture_Dumont.pdf »

     


  • Commentaires

    1
    Neria72
    Mercredi 24 Juillet 2013 à 12:43

    Je te félicite pour ton site. Il est riche en références et en pédagogie. Merci pour ce partage

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :