• L'alphabet

    La connaissance des lettres

     Dans les langues alphabétiques comme le français, l’apprentissage de l’alphabet joue un rôle fondamental dans l’apprentissage de la lecture. Il débute en maternelle et se poursuit en CP. Pour apprendre à lire, il est nécessaire que les élèves comprennent que les lettres et combinaisons de lettres (graphèmes à l’écrit), représentent les sons (phonèmes) des mots à l’oral.

     

     La connaissance du code alphabétique passe par l’évaluation de la connaissance du nom des lettres scriptes minuscules, l’écriture des livres.

     Exemple pour évaluer en GS : une feuille A4, lettres écrites en petit (par ex : times new roman 14, script), l’enfant doit nommer les lettres.

    => Lobjectif est que l’élève connaisse le nom de toutes les lettres de l’alphabet à son entrée au CP

        Outil à faire passer en CP pour savoir comment il va démarrer.

     

    La connaissance des lettres repose sur trois unités : nom, son ,graphie (dans cet ordre).

      La récitation de la comptine alphabétique ne garantit pas une bonne maîtrise de la lecture. Il faut une parfaite maitrise de la comptine alphabétique (dans le désordre…).

      Synthèse des travaux dans différentes langues : la connaissance des lettres en maternelle est un prédicteur de l’apprentissage réussi de la lecture.

      Les élèves qui débutent l’apprentissage de la lecture avec une bonne connaissance des lettres apprennent à lire plus vite et mieux que les autres élèves.

     

    Ecrire les lettres sur des fiches bristol en écriture scripte minuscule, penser à orienter le support (un rond en haut à gauche par exemple), cela permettra déviter les confusions en lecture du l appelé i

    Faire ces lettres en volume, te à sel ou peinture en relief 

     

    Progression dans l’Apprentissage du nom des lettres

     MS 

    -       1ère catégorie : le nom des voyelles est égal à la valeur phonémique  {a, e, i, o, u}

    -       2ème catégorie : consonne dont le nom contient le son en position initiale pour 9 consonnes, c’est la structure CV*  {b, d, j, k, p, q, t, v, z} 

    GS 

    -       3ème catégorie : consonne dont le nom contient le son en position finale pour 6 consonnes c’est la structure VC* {f, l, m, n, r, s} 

    -         Fin GS /CP 

    -       4ème catégorie : La relation nom son existe aussi mais est moins transparente pour  {c, g, w, x}

    -       h, y : le »h » n’a pas de son, le « y » a un nom complexe et plusieurs sons 

    *Les lettres à structure CV (dont le nom est au début) sont plus faciles à apprendre

    CV= structure consonne / voyelle, (dire « b » signifie dire «son  b+son é ») 

    VC = structure Voyelle / Consonne (dire « f » siginifie dire « son è + son f ») 

     

    Cela nous donne un ordre d’apprentissage des lettres.

    On travaille les lettres une par une, on ne les combine pas à ce moment-là.

     

     Le nom des lettres est loin d’être une connaissance acquise pour tous les élèves à l’entrée du CP. Après trois semaines de CP, la moyenne est de 17 lettres connues sur 26. Quand on évalue cela, il faut que la réponse soit donnée automatiquement sinon cela témoigne d’un acquis fragile.

    20% des élèves dénommeraient moins de 12 lettres. Une partie des élèves entre au CP avec une maîtrise insuffisante des lettres pour parvenir à développer leur connaissance de l’écrit. Ce sont surtout les enfants de milieux sociaux défavorisés qui composent la catégorie à risque.

    La dénomination du nom des lettres en GS prédit 51% de l’augmentation de l’identification de mots en isolés au CP.

     

    => Travail important sur les lettres en relief pour aider les enfants en difficulté (passage par le kinesthésique).

     

    La connaissance du nom de lettres induit la connaissance du son.

    Comme la connaissance du nom des lettres permet de déduire le son des lettres, l’élève parvient à établir une première correspondance graphème/phonème.

     

     Sources et bibliographie

     Conférence de Sophie Briquet Duhazé, Maitre de Conférences (Neufchâtel, 2011)

    Jean Ecalle, Annie Magnan, C1 C2 C3 «Lapprentissage de la lecture et ses difficultés » 2010 Dunod éditions

    « Conscience phonologique » CHENNELIERES 2DITIONS 2000

    Goigoux, SylvieCèbe« PHONO », HATIER éditions

    Docteur ZORMANN, «Entraînement phonologique » , édition De La Cigale, Grenoble, cogni sciences 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :