• TOTEM, "l'arbre au thèmes" s'adresse à la maternelle, l'élémentaire et le spécialisé. TOTEM permet des pratiques ludiques et variées, collectives ou individuelles à partir du vécu de la classe ou des illustrations fournies.

    Les grand axes d'utilisation sont le langage, l'observation, la mémorisation, la lecture, les mathématiques, la catégorisation...

    Arbre aux totems


    Vidéos de TOTEM en situation consultables à partir du lien: 3arbres.over-blog.com


    votre commentaire
  • C'est un jeu de construction innovant et offrant de nouvelles possibilités !

    Jeu construction MILLARCS

    Le site du jeu: http://www.jeux-construction.com/

    Je le trouve intéressant car il ouvre de nouvelles possibilités, au-delà des classiques "KAPLA".

    Vidéo de présentation:

    Je vous propose un dossier pédagogique:

    Télécharger « FICHIER MILLARCS _doc enseignant.pdf »

    Mais aussi un fichier:

    Télécharger « FICHIER MILLARCS 1.pdf »

    et la feuille de route qui va avec:

    Télécharger « FEUILLE ROUTE.pdf »

     

     


    votre commentaire
  • Mise à jour fév 2017

    Dans "Outils"

    -Article sur e jeu de construction MILLARCS


    votre commentaire
  • Le suivi des apprentissages et la communication des progrès des élèves reposent sur deux outils : un carnet de suivi des apprentissages, renseigné tout au long du cycle 1, et une synthèse des acquis de l’élève, établie à la fin de la dernière année du cycle 1.

     Le document de synthèse des acquis scolaires de l’élève est communiqué aux parents ou au responsable légal.

    Cela reflète ce que leur enfant sait faire à l’issue de sa scolarité à l’école maternelle. Elle est l’occasion de dialoguer positivement avec les familles.

    Un document national devrait être transmis pour cette synthèse.

    Cette évaluation positive ne peut exister que par une communication orale avec les familles pour «parler» de l’évaluation des acquis.

    Le  livret ne peut être remis comme un cahier de liaison contenant de simples informations de la vie de l’école, mais évoqué au travers d’une valorisation des réussites même minimes de l’enfant, prenant en compte le témoignage de réussites également en dehors de l’école. Ce moment partagé s’inscrit dans une dynamique de coéducation où chacun doit trouver sa place.

    4 principes 

     L’observation  doit être outillée pour être analysée, écartant l’utilisation du papier/crayon par les élèves. L’évaluation reste indicative et non interprétative. Nécessité d’y intégrer des formes d’auto évaluation (cahier de réussite / porte folio), tout en étant attentif à être positif, mais objectif.

    1/ Se doter d’outils d’observation des élèves pour procéder à une évaluation continue des élèves dès la PS.

     2/ Ancrer les situations d’évaluation dans une pratique régulière :

    prendre en compte les différentes formes de l’évaluation des compétences (diagnostique, formative et bilan des acquis) afin de répondre aux besoins des élèves.

     3/ Associer  les  élèves  à  leur  évaluation  et  à  la  construction d'apprentissages basés sur l'expérience des jeunes  enfants (vie de classe, expérimentation, récits personnels d'expériences, jeu théâtral, marottes, albums...) en s'appuyant sur les acquis culturels des élèves pour en construire de nouveaux.

     4/ La nécessité de "bannir" les trombines du type bonhomme vert,rouge... au profit de « j'ai réussi tout seul, avec l'aide d'un adulte », et des commentaires positifs. Bannir les évaluations papier/crayon.

    Une évaluation critèriée et non un jugement

    Il n’y pas d’évaluation sans critères précis.

    §  Les critères de réussite permettent de décrire le résultat attendu

    §  Les critères de réalisation portent sur les procédures d’exécution de la tâche : Comment s’y prendre ? Quelles sont les différentes façons de  faire?

    §  Nous devons d’être attentifs aux jugements de valeur et à ses effets, aux conclusions hâtives et faussement prédictives, à donner un réel statut à l’erreur dans le processus d’apprentissage :nous  devons  nous appuyer  sur  des  indicateurs  qui  sont  des  sources  d’information  pour l’enseignant et pour l’enfant et non une faute.


    Exemples:

    celui de la circo d'YVETOT: http://yvetot-circ.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article721

    => il présente plusieurs outils complémentaires s'inscrivant dans les attendus des programmes, la notion de progrès et de réussite, etc.

    On y trouve aussi qqs productions d'écoles.

    sinon , voir "l'existant" des cahiers de réussite:

    Mission maternelle du Lot:

    http://pedagogie.ac-toulouse.fr/lotec/EspaceCahors1/spip/spip.php?article540

    exemple : 
    http://www.laclassedejenny.fr/cahier-de-progres-de-maternelle-a118149848 

     

      exemple 2 : 
    http://www.ac-grenoble.fr/ien.st-marcellin/guppy/articles.php?lng=fr&pg=667 

     

      exemple 3 : 
    http://laclassedepepe.over-blog.com/2015/09/cahier-de-reussites-et-nouveaux-programmes-nouvelle-version.html 

     

      exemple4 : 
    http://www.charivarialecole.fr/cahier-de-reussite-en-maternelle-a1433588 

     

      exemple 5 : les brevets : 
    http://maternailes.net/brevet2/ 

     

      exemple 6 : le classeur des savoirs 
    http://www.ac-paris.fr/serail/jcms/s1_807595/classeur-des-savoirs-a-lecole-maternelle-2010?cid=s1_658826&portal=s2_539988 

     

      exemple d’outil commercial : 
    http://www.arbrediccha.com/mon-album-de-reussite.html 

     

     


    6 commentaires
  • Les programmes 2015 redéfinissent notre école comme bienveillante.

    et l'école ne peut être bienveillante sans une évaluation positive !

    Rappel des programmes:

    L’évaluation constitue un outil de régulation dans l’activité professionnelle des enseignants ; elle n’est pas un instrument de prédiction ni de sélection. Elle repose sur une observation attentive et une interprétation de ce que chaque enfant dit ou fait. Chaque enseignant s’attache à mettre en valeur, au-delà du résultat obtenu, le cheminement de l’enfant et les progrès qu’il fait par rapport à lui-même. Il permet à chacun d’identifier ses réussites, d’en garder des traces, de percevoir leur évolution. Il est attentif à ce que l’enfant peut faire seul, avec son soutien (ce que l’enfant réalise alors anticipe souvent sur ce qu’il fera seul dans un avenir proche) ou avec celui des autres enfants. Il tient compte des différences d’âge et de maturité au sein d’une même classe. 

    Adaptée aux spécificités de l’école maternelle, l’évaluation est mise en œuvre selon des modalités définies au sein de l’école. Les enseignants rendent explicites pour les parents les démarches, les attendus et les modalités d'évaluation propres à l'école maternelle.  

    Qu’est-ce que  l’évaluation positive ? 

    L’enseignant change de posture en étant d’abord un observateur éclairé des enfants de sa classe, considérant chacun avec ses points forts et ses points de progrès.  

     C’est par l’identification de ses réussites que l’enfant  renforcera sa confiance en lui, aura envie de poursuivre ses efforts et comprendra l’intérêt de venir à l’école. Ce qu’il  faut cultiver, c’est : « Qu’est ce que tu sais faire ? Qu’est ce que tu as appris ? »  Partir de l’enfant, considérer qu’il arrive à l’école avec des savoirs et des savoir- faire, et le conduire au plus loin de ce que l’école peut faire, sans oublier que l’enfant continue à développer des savoirs et des savoir-faire en dehors de l’école, que l’évaluation à  l’école peut révéler.

     Ce mode d’évaluation  participative repousse l’évaluation normative  à un moment  où les enfants ont une maturité suffisante pour la comprendre et où elle peut avoir un sens. Il s’agit  prioritairement pour l’enseignant de suivre les progrès de  chacun, à travers l’écoute et l’observation de ce que fait ou dit l’enfant. L’évaluation est clairement formative. Aussi, il convient d’éviter l’envahissement des marques évaluatives normatives qui ne vont pas dans ce sens. C’est par le dialogue avec l’enfant sur ce qu’il sait faire, comment il a réussi à le faire, et ce qu’il doit faire pour progresser, qu’il franchira une nouvelle étape. 

    Ce qui  impose des outils nécessaires à la prise de conscience par l’enfant de ses progrès, dont le cheminement sera lisible par les parents.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires